BIOGRAPHIE DU PRÉSIDENT

Après une licence en sociologie et philosophie de l’Université de Paris Vincennes, Dr Gadio a obtenu un Certificat de journalisme (option Télévision) au centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes de Paris (CFJ). Il est également détenteur d’une Maitrise et d’un DEA en Sociologie de l’Informatique et de la Communication des Universités de Jussieu et de Paris Sorbonne René Descartes et d’un Doctorat en Communication et Développement International de Ohio State University à Columbus,Ohio, USA .

Le Ministre d’État Gadio, militant panafricaniste d’obédience Garvey, Nkrumah, Cheikh Anta… depuis 1976, a été un acteur de premier plan dans les actions décisives en faveur de l’intégration politique et économique de l’Afrique. Il a été un défenseur ardent du Plan OMÉGA élaboré par le Président Wade. Il aura par sa détermination et son engagement grandement contribué à l’intégration du Plan OMEGA et du Millenium Africa PLAN du Président Mbéki, ce qui par la volonté des Chefs d’état africains donna naissance au NEPAD qui sera adopté au sommet de l’Union Africaine de Lusaka en 2001.

Dans son rôle de chef de la diplomatie Sénégalaise, le Ministre d’État Gadio a durant les neuf années et demi de son « mandat » rehaussé la diplomatie de son pays en mettant en œuvre un plan méticuleux de transformation qualitative de la diplomatie Sénégalaise dont le rôle jusque là se cantonnait principalement dans une diplomatie de représentation.
Sous la houlette du président Wade, il a réorienté et ancré la diplomatie sénégalaise dans quatre axes majeurs : une diplomatie de paix, de médiation et de bon voisinage ,une diplomatie économique et de développement, une diplomatie panafricaniste et d’unité politique et économique du continent et enfin une diplomatie de souveraineté, le tout adossé à une politique de revalorisation de la fonction diplomatique.

En octobre 2002, il a été l’acteur principal dans la signature de l’unique et historique “Cessez le feu” entre le Gouvernement et les rebelles en Cote d’Ivoire. Le Ministre d’État Gadio a fait également une contribution significative dans la résolution de la crise politique à Madagascar en 2003.

En mars 2008, il a, pendant le Sommet de l’OCI, conduit pour le compte des Chefs d’État présents les négociations qui ont abouti à l’Accord de Paix entre le Tchad et le Soudan.

En 2009, c’est encore lui qui sera l’artisan de l’accord de sortie de crise en Mauritanie, en négociant personnellement durant près de six mois le rétablissement de la légalité constitutionnelle dans ce pays.

Avant cela, en 2005 il avait frappé les esprits en obtenant le rétablissement des relations diplomatiques Sénégal / République Populaire de Chine et en diversifiant le socle des relations traditionnelles du Sénégal (France, Maroc, Arabie Saoudite) vers les États-Unis, l’Inde, le Brésil, la Turquie et d’autres pays arabes émergents (Qatar, Koweït, Émirats arabes, Bahreïn) etc.
Dr Gadio, avant de quitter ses fonctions de Ministres d’État/ Ministre des Affaires Étrangères, aura permis à son pays, par sa détermination, son patriotisme, ses capacités de persuasion, de bénéficier d’une subvention non remboursable de 540 millions de dollars US (270 milliards de FCFA) du Millenium Challenge Account des États-Unis.

Depuis décembre 2009, le Dr Gadio dirige un cabinet international de consultation dénommé SARATA International.

En Avril 2010, le Dr Cheikh Tidiane Gadio, prit une initiative politique majeure, en lançant un Mouvement Politique Citoyen LUY JOT JOTNA (Il est urgent d’agir) dont le Manifeste sera publié le 8 Mai 2010. Il est devenu depuis lors un acteur politique de premier plan dans son pays et sur la scène africaine et internationale.

Le Dr. Gadio est actuellement le Président du MPCL et de l’Institut panafricain de Stratégies (IPS).